Surdité psychologique et méthode Tomatis

 

As-tu toi aussi une sorte de « surdité psychologique ? »

 

Il y quelques temps, j'ai reçu Camille pour un bilan de l'écoute et de la voix. Elle croit qu'elle entend trop. Je suis surprise car dans son test d'écoute, ses seuils auditifs sont bons.

 

Lorsque je lui parle des filtres que je vois sur ses courbes, Camille me dit que dans sa famille on criait beaucoup … Alors on creuse …

 

« Qu'est ce que ça te fais lorsque quelqu'un parle fort ? » « j'ai mal aux oreilles, je veux fuir, me protéger !  Je ne supporte pas quand quelqu'un hausse le ton, j'ai peur ...»

 

Camille commence à comprendre que sa sensibilité auditive n'a rien à voir avec la réalité qu'elle vit actuellement dans sa vie : son mari et ses collègues ne crient pas vraiment !... Cette prise de conscience est le premier pas...

 

Elle me dit que son fils est comme elle et que ça la bouleverse car elle se sent doublement impuissante ...

 

Lorsque je lui demande ce qu'elle a fait pour sortir de cette douleur, Camille me dit qu'elle a consulté un ORL qui n'a rien constaté de problématique … pourtant elle est hyper sensible aux bruits et aux voix en particulier … Elle s'est mise à pratiquer l'hypnose et de la méditation qui l'aident, mais ça reste momentané.

 

Camille est donc blessée dans sa réception aux sons. Je lui demande : « Camille, sais tu recevoir ? » Elle me répond « J'ai du mal, je suis souvent inquiète de ce qui pourrait y avoir derrière. »

 

Nous y voilà ! : le mal d'oreille est un signal d'alarme au cas où quelque chose de mauvais arrive ! Merci pour ce signal ! Mais la plupart du temps il n'est pas adapté aux situations :-( ça créé un stress inutile qui la coupe de la relation !

 

J'apprends alors à Camille (entre autre) à devenir plus large que tout ce qui la dérange : en l’occurrence, les sons qui l'agressent.

 

Ce qui est particulier dans ce que je lui transmet, c'est que ce n'est pas seulement un nouveau positionnement de son attention mais aussi une ré- information neuro sensorielle. De ce fait, son système nerveux ré - apprend à écouter d'une nouvelle manière et les stress auparavant associés aux sons se dissolvent. Du coup, tout ce modifie ! : Camille sait comment faire et ses oreilles aussi !

 

Grand soulagement ! les bruits lui paraissent moins forts ! Elle dit être maintenant beaucoup plus tranquille et commence à gagner en confiance

 

Son mari lui dit qu'il est soulagé de ne plus avoir à la prendre avec des pincettes ;-)

 

Et chose plus surprenante (pour elle, pas pour moi) « même ma voix a changé, elle est plus vivante et plus douce » Elle sait comment faire maintenant. Fini l'impuissance ! Fini de se couper des autres à la moindre stimulation !

 

Je te livre ici un positionnement super puissant : deviens plus vaste que ce qui te dérange en créant une distance avec ce que tu perçois. Car tu es bien plus grand que tout ce que tu perçois n'est ce pas ?

 

 

Si tu veux avoir un diagnostique sur tes difficultés (que tu relis à ton écoute), ou si tu veux savoir si tes difficultés sont liées à ton écoute, on peut en parler au tel ! (gratuit).


Écrire commentaire

Commentaires: 0